Groupeye2allShapePage 1badgenoun_1359559_ccGroup 13Group 11+GroupPage 1ShapePage 1ShapeeyePage 1Fill 5Page-1Group 26linkedinShapePage 1 Copy 2ShapeShapeplayGroup 11noun_1088090_ccOrion_searchGroup 1150Icon_5px_gridGroup 2pictoFill 3user

Duchêne, une entreprise qui s’investit dans le développement durable

Rencontre avec Monsieur Brice Duchêne, Coordinateur environnement au sein de la société Duchêne à Strée (Modave)

1) Qu’est-ce qui vous stimule dans votre métier ?
« Je suis ingénieur en agronomie, avec une spécialisation en environnement de formation. Les aspects environnementaux m’intéressent donc tout particulièrement. J’exerce la fonction de conseiller en prévention et de coordinateur en environnement pour la société. Cette fonction m’a donc permis de travailler sur des sujets tels que la production d’énergie renouvelable, la gestion des déchets et d’autres aspects en lien avec ma formation initiale. »

2) La société existe-t-elle depuis longtemps ?

Née en 1930 de la volonté de trois frères, Louis, Jules et Albert Duchêne, l’entreprise s’est principalement développée à partir de 1956, année de sa constitution en société anonyme. « Nous avons fêté les 60 ans de l’entreprise en septembre 2016. Cette entreprise familiale a donc participé activement à la création d’emploi dans la région, aussi bien de manière directe (employés de l’entreprise) qu’indirecte (commerce local). A l’heure actuelle, l’entreprise occupe environ 260 ouvriers et 150 employés.
En 1990, l’entreprise a rejoint le groupe français « Eiffage ».
Une des filiales du groupe, la société « Druez » qui se situe à Charleroi, est à présent une antenne de Duchêne pour nos travaux en province du Hainaut. »

3) Utilisez-vous des matériaux locaux ?
« Oui, du moins nous essayons un maximum en fonction de la localisation des chantiers. L’approvisionnement local a d’ailleurs deux avantages : environnemental et économique.
Il faut savoir que de plus en plus de clients nous demandent d’obtenir une certification environnementale dénommée « BREEAM ». Cette certification inclut tout un panel de critères, notamment l’utilisation de matériaux locaux. L’évaluation BREEAM permet de garantir au mieux le respect de l’environnement dès la conception des plans et ce, jusqu’à la fin de vie du bâtiment. »

4) Qu’est-ce qui vous a poussé à mettre une chaudière à bois et des panneaux solaires ?
« Non seulement la démarche environnementale nous semblait évidente, mais elle était également intéressante d’un point de vue économique. La chaudière biomasse qui chauffe à présent toute la menuiserie, est alimentée par des sciures et copeaux de bois produits sur place et qui étaient auparavant considérés comme déchet qu’il nous fallait évacuer à nos frais. Ceci nous permet de plus une économie annuelle de quelques 30.000 litres de mazout, nécessaires pour chauffer la menuiserie à l’époque.
Dans le même ordre d’idée, une bonne partie de la production électrique des panneaux solaires photovoltaïques installés sur les toits des bâtiments de l’entreprise est autoconsommée sur le site. Notamment pour alimenter les pompes à chaleur chauffant les bâtiments administratifs du siège. »

5) Qu’est-ce qui participe à votre réussite ?
« La qualité de notre travail est, à mon sens, reconnue dans la région. La situation géographique de l’entreprise nous a permis de développer notre activité d’abord localement (Huy et arrondissement), puis sur Liège, pour à présent réaliser des chantiers en peu partout en Wallonie. »

Ce site peut améliorer votre expérience d’utilisateur en activant les cookies.

Plus d’informations