Marchin

All the fun – Cie EA EO

Un jonglage graphique entre performance, suspension, équilibre, chutes et ratés.

Au son d’une musique « techno-transe-industrial-speedcore » allant progressivement de 90 à 170 battements par minute, cinq jongleurs bien déjantés nous embarquent dans une sorte de rave party en quatre chapitres : une danse de la pluie, une transe à 1000 confettis, une scène dans un marais et l’imaginaire du lancé vital. 

All the fun ne tient pas de propos ni ne raconte d’histoire mais se présente comme un grand défouloir, un hommage explosif aux actions rituelles mais profanes du quotidien : tenir un objet pour rien, lancer un objet pour rien, avoir un objet qui ne sert à rien. Entre exploit et non-sens, on ne sait plus où donner de la tête si bien que les artistes eux-mêmes en viennent à se demander si tout cela n’est pas une vaste blague…

Partager sur facebook

Ce site peut améliorer votre expérience d’utilisateur en activant les cookies.

Plus d’informations